Les différentes maladies gingivales

Les maladies gingivales se développent dans la majorité des cas très lentement et presque sans douleur, si bien qu’elles sont difficilement identifiables au début. Les maladies les plus courantes sont souvent très méconnues. Voici un guide qui vous permet de les reconnaître et de les traiter rapidement.

La gingivite, la parodontite, la gingivite ulcéro-nécrotique

La gingivite est une inflammation de la gencive causée par des bactéries contenues dans la plaque dentaire. Dans sa phase initiale, elle peut parfaitement être indolore. Seul l’aspect de la gencive et les saignements gingivaux peuvent signaler sa présence.

Lorsque la gingivite évolue en parodontite, elle s’étend aux structures plus profondes du parodonte : l’os autour des dents. Les bactéries sont alors responsables de la destruction de l’os des maxillaires qui maintiennent les racines de la dent. On observe alors une inflammation des gencives, une mobilité des dents ainsi qu’une mauvaise haleine.

Il existe une forme plus sévère de la gingivite. Sur certains patients la gingivite peut devenir ulcéro-nécrotique. Il n’y a pas plus seulement des saignements mais des ulcérations : la gencive est à vif et les douleurs sont généralement importantes, empêchant le patient de réaliser un brossage dentaire efficace.

La prévention à l’honneur

La principale cause à ces maladies d’origine bactériennes est une hygiène bucco-dentaire insatisfaisante. Bien souvent, les patients ne savent comment réaliser leur nettoyage dentaire quotidien pour qu’il soit efficace. Les mesures de prévention sont simples, à la portée de tous et doivent donc être prises comme le brossage quotidien avec une brosse à dents à poil souple, l’utilisation de brossettes ou de fil dentaire, le détartrage annuel et l’arrêt de tabac.

L’utilisation de certains types de bain de bouche antibactériens est utile pour réduire les risques de prolifération et un brossage quotidien permet la plus part du temps de soigner une gingivite. Lorsque la plaque se transforme en tartre, un traitement adéquat chez le dentiste devient indispensable. Parfois une chirurgie peut même s’avérer indispensable en plus du détartrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *