Docteur pourquoi ? Les questions sur… Les techniques en implantologie

Q1 : Existe t’il différentes techniques pour poser un implant ?
R1 : Oui, les implants peuvent être posés avec des techniques différentes et surtout avec des délais différents avant que les prothèses ne soient posées sur les implants.

Q2 : Comment choisit on la technique de pose d’un implant ?
R2 : Le choix de la technique peut dépendre de nombreux paramètres comme la quantité d’os disponible ou le risque notamment infectieux liés à l’état de santé bucco-dentaire du patient.

Q3 : Ces techniques de poses d’implants ont elles le même taux de réussite ?
R3 :  Non, il existe une technique « princeps » qui a les meilleurs taux de succès sur un long terme. En règle général, les autres techniques sont proposées pour raccourcir les délais du traitement, mais il faut savoir que diminuer le temps du traitement augmente le risque d’échec.

Q4 : Pourquoi diminuer le temps de traitement augmente t’il le risque d’échec ?
R4 : Parce que la bonne cicatrisation de l’os nécessite du temps. Lorsqu’on raccourcit les délais, on prend le risque de diminuer la qualité de la cicatrisation de l’os.

Q5 : Quelle est la technique pour poser des implants la plus sûre ?
R5 : La technique la plus sûre est divisée en 3 étapes : la première est l’extraction des dents qui vont être remplacées par des implants. Il faut ensuite laisser à l’os et la gencive le temps de cicatriser (environ 2 mois) avant de pouvoir poser les implants pendant la seconde étape. Les implants doivent être isolés sous la gencive pendant 6 mois, le temps d’obtenir une bonne cicatrisation osseuse autour des implants. Ce n’est donc qu’après ce délai de cicatrisation que l’on peut connecter les implants à une prothèse permettant de remplacer les dents manquantes. C’est la technique de choix et c’est celle que nous proposons dans tous les cas, à quelques rares exceptions près.

Q6 : Existe t’il une technique permettant de poser les implants le même jour que les extractions ?
R6 : Oui, de nombreux praticiens proposent de poser les implants le même jour que les extractions. Il faut savoir que le risque d’échec est augmenté, notamment à cause du risque infectieux lié à la racine extraite. Le manque de gencive peut également être un problème.
Nous proposons cette technique uniquement si des conditions idéales sont réunies, ou dans des circonstances particulières liées au patient.

Q7 : Peut on poser la prothèse implantaire le même jour que la pose de l’implant ?
R7 : Poser la prothèse le jour de la pose de l’implant va entraîner des contraintes sur l’implant qui sera progressivement mobilisé. Même si la prothèse est volontairement plus courte que les autres dents pour ne pas appuyer dessus, il est évident que pendant la mastication l’implant sera sollicité. Ces micromouvements vont empêcher la cicatrisation osseuse autour de l’implant et donc augmenter les risques d’échec.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons