L’importance d’une bonne occlusion dentaire

On définit l’occlusion dentaire comme l’ensemble des contacts entre les dents inférieures et dents supérieures. Du fait de l’existence de cuspides dans chaque dent, les scientifiques entendent l’occlusion sous le nom de contact d’intercuspidie.

L’occlusion normale

Lorsque l’intercuspidie est placée de façon maximale, on parle d’occlusion normale. L’intercuspidie maximale correspond en fait à la capacité des dents supérieures à recouvrir les dents inférieures. Bien que le sujet fasse encore l’objet de discussion scientifique, cette position des dents correspond en fait à une bonne occlusion dentaire puisqu’elle permet à la mandibule de se placer indépendamment des dents.

Les différents cas d’occlusions dentaires

Par expérience, les spécialistes ont classé trois sortes de cas de figure de l’occlusion, notamment :

  • L’occlusion normale correspondant à des dents inférieures bien recouvertes par les dents supérieures,
  • L’occlusion anormale décrite par des dents inférieures positionnées extrêmement en arrière,
  • L’occlusion inversée ou prognathie, concerne des dents inférieures couvrant les dents supérieures.

Les causes de malocclusion

La malocclusion résulte en fait de plusieurs facteurs :

  • Le bouleversement du système dentaire. Par exemple, à la suite d’une extraction, la dent symétrique à la dent extraite cherchera à se mettre en contact à une autre dent de façon déséquilibrée puisqu’elle ne dispose plus d’appui,
  • La déglutition salivaire atypique qui empêche les dents de se mettre en contact avec ses pairs puisque la langue s’y interpose de façon permanente,
  • Le grincement répétitif des dents appelé bruxisme provoquant une perturbation de l’occlusion dentaire.

Les répercussions d’une mauvaise occlusion

Une mauvaise occlusion produit des répercussions néfastes à la santé générale du sujet, à savoir :

  • Le déséquilibre des hanches, de la marche et des os du visage,
  • Le trouble et la douleur articulaire de la mandibule,
  • La migraine, les maux de tête fréquents et l’insomnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *