Le coiffage pulpaire

Le coiffage pulpaire est une opération odontologique permettant de protéger la dentine temporairement contre toute invasion bactérienne et de cicatriser la pulpe dentaire. La réussite du coiffage pulpaire dépend en fait de la manière dont elle a été conçue, mais aussi des substances utilisées pour l’opération. L’état de la dent n’est pas décisif au coiffage pulpaire, qu’elle soit cariée ou en bonne santé.

Le but du coiffage pulpaire

Le but du coiffage pulpaire consiste à :

  • Éradiquer une inflammation dentaire,
  • Arrêter les agressions diverses telles que l’alimentation trop sucrée, trop chaude ou trop froide ou trop acide,
  • Reformer une dentine artificielle à l’endroit où une inflammation pulpaire est constatée,
  • Reminéraliser la dentine ou obstruer les cavités d’une grandeur importante.

Les deux sortes de coiffage pulpaire

Deux sortes de coiffage pulpaire peuvent se pratiquer, soit directement soit indirectement.

Le coiffage pulpaire direct concerne l’application d’un pont dentinaire néoformé sur la pulpe lésée afin de maintenir une pulpe dentaire fonctionnelle sans avoir à dévitaliser la dent. Cette opération permettra de protéger la dent contre les chocs et réduit ainsi les risques à l’émail de se fissurer ou de se fracturer.

Quant au coiffage pulpaire indirect, il consiste à l’utilisation de substances biocompatibles pour échapper à l’incompatibilité. Les matériaux sont alors posés sur la couche inférieure déminéralisée pour servir de protection à la pulpe restante.

Les pansements de protection sûrs

L’hydroxyde de calcium demeure la substance la plus utilisée pour réaliser un pansement pour le coiffage pulpaire depuis 1921.

Ce sont ses particularités antibactériennes qui lui valent cette assurance. Mais sa réputation a été brisée du fait de l’apparition de nécroses ou d’inflammation le rend dangereux puisque 70% des cas l’ont témoigné.

De nos jours, les dentistes se servent de produits à base de silicate de calcium afin de rendre la vitalité à la pulpe et ainsi d’empêcher les risques présentés par l’hydroxyde de calcium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *