Le saignement des gencives

Le saignement des gencives occasionnel ou régulier n’est pas à prendre à la légère. Ces saignements peuvent être le signe d’une gingivite ou d’une parodontite, laquelle pourrait à terme entrainer la perte des dents

la gingivite est une inflammation des gencives qui deviennent rouges et gonflées. Elles saigneront assez facilement, notamment lors du brossage. La gingivite est la plupart du temps causée par l’accumulation de plaque dentaire liée à de mauvaises habitudes d’hygiène dentaire ; si elle n’est pas prise en charge à temps, l’inflammation risque de se propager à l’os : on parle alors de parodontite.

Il existe différents facteurs liés à ce problème de saignement gingival :

  • La qualité de l’hygiène bucco-dentaire
  • Les mauvaises habitudes pouvant blesser la gencive : utilisation de cure-dents, mauvais usage du fil ou des brossettes interdentaires
  • Le tabagisme : la fumée du tabac va favoriser la prolifération bactérienne, la nicotine va provoquer des changements au niveau de la réponse immunitaire locale facilitant les saignements gingivaux et gênant la cicatrisation
  • Certains médicaments, notamment ceux ayant trait à la coagulation du sang ou ceux dont la baisse de la production de salive est un effet secondaire. La salive par ses diverses propriétés est un élément clé dans l’hygiène buccale, la baisse de sa quantité peut considérablement compliquer le contrôle de plaque.
  • Des pathologies d’ordre général, comme par exemple le diabète.
  • Les hormones : il est fréquent de retrouver des gingivites chez la femme enceinte, liées aux changements hormonaux plus qu’à un défaut d’hygiène.

Comment éviter et soigner ces saignements ?

1/ Mise en place d’une hygiène buccale rigoureuse et adaptée : la plaque dentaire étant la principale source de saignements gingivaux, la méthode principale pour s’en préserver est tout simplement d’effectuer un brossage régulier au moins 2 fois par jour, doux et efficace (ne jamais brosser avec force).

2/ Des visites de contrôle régulières chez votre chirurgien dentiste : si la plaque dentaire peut et doit être éliminée par le brossage, le tartre qui en est issu ne peut être retiré que par un détartrage réalisé par un professionnel, recommandé 1 à 2 fois par an.

3/ Une régulation des facteurs de risque : arrêt ou diminution du tabac, suivi médical régulier afin de prévenir les éventuelles complications liées à certains traitements/certaines conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *