Comment reconnaitre une rage de dent ou pulpite ?

Les pathologies dentaires douloureuses sont multiples avec des symptômes très spécifiques qu’il faut souvent l’intervention d’un dentiste pour les diagnostiquer. La rage de dent ou pulpite par exemple est souvent confondue avec d’autres maladies dentaires. Ce guide vous aide à reconnaître les signes évidents d’une rage de dents.

Le symptôme clé d’une pulpite : la douleur

La pulpite ou rage de dents se reconnaît par l’apparition soudaine d’une douleur dentaire aigüe, pulsatile, intermittente et irradiante. Elle peut empêcher de dormir et le moindre coup de langue ou le passage de morceau d’aliment peut devenir douloureux.

Les nerfs enflammés compriment les tissus et provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins. Un œdème localisé se forme. Sans soins immédiats, l’infection de la pulpe peut induire une angine de Ludwig, un abcès parapharyngé, une médiastinite, une péricardite, un empyème, ou une thrombophlébite jugulaire.

Les signes cliniques doivent vous convaincre d’aller chez le dentiste pour un diagnostic approfondi. L’examen clinique peut utiliser un stimuli ou un testeur électrique. Le diagnostic est ensuite être confirmé par des rayons X dentaires.

Comment soigner une pulpite ?

La rage de dents est une infection dentaire douloureuse causée par l’inflammation de la pulpe dentaire (d’où son nom « pulpite »). La pulpe dentaire est la partie interne de la dent qui se compose de différentes terminaisons nerveuses et de vaisseaux sanguins. L’irritation de la pulpe peut être alors provoquée soit par une carie dentaire, soit par un traumatisme dentaire.

La carie est causée par les acides produits par les bactéries contenues dans la plaque dentaire. Elle peut attaquer la pulpe et provoquer une pulpite si elle n’est pas traitée à temps ou mal soignée. Des mesures préventives peuvent être prises pour anticiper la pulpite. A commencer par une réduction des facteurs de risques : améliorer son hygiène bucco-dentaire, arrêter ou diminuer la consommation de tabac et d’alcool, adopter de nouvelles habitudes alimentaires….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *