Pourquoi mener un test salivaire chez votre dentiste ?

Le saviez-vous ? La salive peut avoir un impact positif ou négatif sur votre santé bucco-dentaire en fonction de sa composition. Au fil du temps, avec l’âge et les différents facteurs environnementaux, la composition de votre salive peut varier, d’où l’importance de faire des tests salivaires régulièrement.

La salive : un agent protecteur pour votre bouche

La salive est un fluide corporel qui a des vertus protectrices puisqu’elle contribue à maintenir la santé des dents et des tissus mous. Elle se compose en effet, d’actif antibactérien et antifongique naturel très puissant. Les bactéries et les champignons emportés par les aliments ne peuvent donc pas s’accumuler et proliférer dans la bouche grâce à la salive. La salive a également un rôle de lubrifiant et de nettoyant faisant d’elle, un élément indispensable à la mastication et à la digestion. Elle régule le pH et évite la déminéralisation de l’émail.

À quoi sert le test salivaire ?

Le test salivaire permet de détecter les différents troubles dans la composition de la salive afin d’y remédier rapidement avec des solutions de traitements adéquats. Il s’agit donc d’une mesure de prévention prise pour éviter l’apparition des pathologies bucco-dentaires : gingivite, caries, abcès, parodontite, etc… En déterminant le pH de la salive, il est possible d’évaluer sa capacité d’effet tampon ou de diagnostiquer une sécheresse buccale.

Les différents problèmes détectés par le test salivaire

Le test salivaire n’est pas douloureux et facile à réaliser. Le moindre trouble dans la composition de la salive peut entraîner des soucis de santé particuliers. Si la salive ne remplit plus correctement son rôle de barrière protectrice, les bactéries responsables des caries dentaires et des infections vont rapidement se multiplier.

La diminution de la production salivaire peut également avoir de lourdes conséquences. Elle provoque la sècheresse buccale. La bouche devient alors incapable de se protéger contre la formation de plaque dentaire, l’éruption de champignons ou l’apparition d’infections parodontales et de caries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *