Quelques conseils pour vaincre la peur du dentiste

Entre le bruit de la fraise ou encore la vue d’une seringue, de multiples raisons peuvent décourager une personne de se rendre au cabinet du dentiste. Mais le type de peur le plus coriace et tenace est la peur d’avoir mal.

Parlez-en à votre dentiste ou à un spécialiste

50% de la population souffre d’anxiété face aux traitements dentaires. Le plus souvent, cette peur est liée à la crainte de la douleur ou à une mauvaise expérience passée. Si l’on ne prend pas en charge cette peur du dentiste, elle peut devenir un problème réel pour le patient qui sera tenté de repousser ses consultations au risque de laisser les éventuelles pathologies s’aggraver.

Le fait d’en parler à votre dentiste devrait l’aider à sélectionner un protocole de gestion de la douleur adapté à chaque situation. Pour une simple appréhension, le dentiste propose souvent une simple prise de contact lors de la première séance. Mais quand il s’agit d’une véritable phobie, il peut être utile d’être suivi par un psychothérapeute.

Pratiquer des méthodes de relaxation

Si vous êtes adeptes des médecines alternatives, vous pouvez essayer de faire des exercices de relaxation avant de vous rendre à votre rendez-vous chez le dentiste. De nouvelles techniques entrent alors en scène comme l’hypnose qui permet de travailler sur l’inconscient du patient afin d’inhiber sa peur de la douleur, la sophrologie qui permet de diminuer la perception de la douleur ou encore l’acupuncture. 

Certains dentistes se sont formés à une ou plusieurs méthodes de relaxation pour pouvoir proposer à leurs patients, une alternative aux anxiolytiques, à la sédation consciente ou à l’anesthésie générale.

Cependant, certaines personnes atteignent un degré maximum de peur et d’appréhension que les techniques douces classiques ne fonctionnent pas vraiment. La sédation consciente par MEOPA est la plus recommandée. Elle peut être complétée ou non par une anesthésie locale pour supprimer les douleurs les plus légères. L’injection de sédatif est recommandée pour les opérations délicates comme l’extraction de nombreuses dents ou l’avulsion d’une dent chez un enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *